Passer au contenu principal

Mike Sapieha, meilleur chercheur du monde en santé de la vision

Mike Sapieha, meilleur chercheur du monde en santé de la vision

Le docteur Przemyslaw (Mike) Sapieha, Ph.D., directeur de l’unité de recherche des maladies neurovasculaires oculaires du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, vient de remporter le prix Cogan 2019 de l’Association for Research in Vision and Ophthalmology (ARVO), la plus importante organisation mondiale vouée à la recherche en santé de la vision. Décerné par ses pairs, ce prestigieux prix récompense une fois l’an un chercheur pour l’excellence de son apport à la recherche en ophtalmologie et en science de la vision et pour le potentiel de ses nouvelles idées. À 43 ans, il est le premier Québécois et le deuxième Canadien à remporter un prix de l’ARVO depuis sa création en 1928. Le premier fut Michael A. Walter de l’Université de l’Alberta en 2002.

Neuroscientifique de formation, le Dr Sapieha s’intéresse aux maladies de la rétine, particulièrement à la rétinopathie diabétique et à la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Ces pathologies de l'oeil sont dues à des vaisseaux sanguins qui croissent anormalement à la surface ou à travers la rétine, ce qui peut provoquer la formation de cicatrices et obstruer la vision du patient. En étudiant comment les neurones communiquaient avec les vaisseaux dans le cas de ces maladies, le Dr Sapieha et son équipe ont découvert ce qui provoque le vieillissement précoce des cellules nerveuses et des vaisseaux sanguins de l’œil lors d’une rétinopathie. Ils ont identifié des molécules de guidage axonal et vasculaire – dont la sémaphorine 3A, qui contribuent au développement physiologique de l’embryon et sont absentes dans un œil sain, mais qui sont produites anormalement par un œil malade et dérègle la santé du réseau vasculaire de l’œil. 

« Plusieurs de nos concitoyens sont touchés par les maladies de l’œil. Les recherches de pointe menées par le Dr Sapieha sont essentielles afin d’approfondir nos connaissances sur ces pathologies et proposer des traitements novateurs. Cette reconnaissance de l’ARVO témoigne éloquemment de la pertinence de ses travaux et de sa contribution remarquable à l’identification de traitements prometteurs. » - Sylvain Lemieux, président-directeur général du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. 

Au lieu de traiter uniquement les symptômes comme c’est le cas actuellement avec les médicaments disponibles sur le marché, Dr Sapieha souhaite réparer la rétine grâce à une injection de molécules qu’il a conçue et qui inhibe la sémaphorine 3A. Cette nouvelle approche thérapeutique permettrait de régénérer la rétine naturellement, en stimulant le développement de nouveaux vaisseaux sanguin fonctionnels dans la rétine. Cette découverte a permis la création d’une entreprise dérivée, SemaThera, et les phases précliniques de ses recherches évaluent actuellement la toxicité et la pharmacocinétique des médicaments à injecter. Il espère, si tout va bien, que cette découverte permettra le traitement des premiers patients dans 20 à 24 mois.

Lire le communiqué de presse