Passer au contenu principal

Recherche

Santé de la vision

Leader dans le domaine de l’ophtalmologie

Seul centre de recherche affilié au Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS) à avoir positionné l’ophtalmologie comme un de ses axes de recherche, son leadership dans ce domaine lui permet d’accroître son pouvoir d’influence tant dans le milieu clinique que scientifique.

4 grandes thématiques

Depuis 2016, les recherches en santé de la vision s’articulent autour des thématiques suivantes :

  • les maladies neurodégénératives rétiniennes, principalement la dégénérescence maculaire et le glaucome
  • les maladies vasculaires de la rétine responsables de la rétinopathie du prématuré et de la rétinopathie diabétique
  • les maladies et la greffe de la cornée, en visant l’amélioration des techniques chirurgicales et l’utilisation de biomatériaux
  • l’épidémiologie en santé publique et l’accessibilité aux soins oculaires : la prévalence, les impacts et les stratégies d’intervention

Ces thématiques regroupent des chercheurs et des cliniciens possédant un large éventail d’expertises de pointe complémentaires. Ainsi, une grande place est accordée au développement de biomatériaux au service de la transplantation cornéenne et d’autres thérapies des maladies de l’œil. De plus, les chercheurs mettent à profit les avancées de la biophotonique. Cette science combine la biologie et la photonique afin d’analyser des objets biologiques et de mieux comprendre leurs modifications au moyen de la lumière.

Centre universitaire d’ophtalmologie (CUO) de l’Université de Montréal

La désignation du département d’ophtalmologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont comme Centre universitaire d’ophtalmologie (CUO) de l’Université de Montréal en 2016 contribue également à l’axe de recherche en santé de la vision.

Cette désignation a par ailleurs ouvert une nouvelle ère de collaboration qui se traduit par une synergie accrue du travail de soins, d’enseignement et de recherche de tous les professeurs en  ophtalmologie de l’Université de Montréal.

Immunologie et la thérapie cellulaire

L’immunologie et la thérapie cellulaire occupent également une place prépondérante, puisqu’on y pratique la différenciation dirigée de cellules souches en cellules neuronales rétiniennes et en cellules trabéculaires. Les chercheurs se penchent aussi sur les mécanismes pathophysiologiques portant sur les dommages oxydatifs, axonaux, biomécaniques ou vasculaires des cellules rétiniennes ganglionnaires ainsi que sur la mise au point de médicaments qui permettent la neuroprotection.

Ces différentes propositions mettent de l’avant de nouveaux modèles mécanistiques pour les pathologies de la rétine, de la cornée et du glaucome, avec pour objectif le transfert clinique pour une meilleure prévention et un meilleur traitement des maladies de l’œil et de la vision.

Chef d’axe : Dre Isabelle Brunette, M.D.
Adjoint : Przemyslaw (Mike) Sapieha, Ph.D.