Passer au contenu principal

L’Institut universitaire d’hémato-oncologie et de thérapie cellulaire de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont sera l’hôte de la première unité de production en thérapie génique au Canada

Une première unité de thérapie génique au pays

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Est-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS-EMTL) accueille avec fierté l’annonce du gouvernement du Québec à propos de la création de la première unité de production en thérapie génique au pays. Située à l’Institut universitaire d’hémato-oncologie et de thérapie cellulaire (IUHOTC) de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR), cette première canadienne est rendue possible grâce à une aide financière de 6 260 849 $ annoncée hier par le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, monsieur Pierre Fitzgibbon.

 

Cet appui financier permettra de faire l’acquisition d’équipements d’une valeur de 7,8 millions de dollars essentiels à la production de cellules à but thérapeutique. Rappelons que la thérapie génique est une stratégie de traitement qui consiste à introduire du matériel génétique dans des cellules pour traiter des maladies autrement incurables comme certains cancers.

 

La nouvelle unité de thérapie génique permettra de produire, dans des conditions de bonnes pratiques de fabrication (BPF), le matériel cellulaire utilisé par les équipes médicales et qui sera aussi destiné à la commercialisation. « Avec l’ajout d’une unité de production en thérapie génique, il sera possible de produire ici, à Montréal, les molécules nécessaires, entre autres, pour le traitement des cancers par des cellules CAR-T ainsi qu’une foule d’autres applications thérapeutiques », souligne le Dr Denis Claude Roy, directeur de l’IUHOTC. « Encore une fois, cette annonce démontre l’expertise de pointe et le leadership de l’IUHOTC », renchérit-il.

 

Au cours des trente dernières années, l’HMR s’est taillé une place de choix au Canada et dans le monde en matière de médecine régénératrice. « Le domaine émergent de la thérapie génique s’ajoute maintenant à notre expertise et confirme ainsi l’HMR comme pôle important d’innovation en santé », souligne le président-directeur général du CIUSSS-EMTL, monsieur Sylvain Lemieux. « C’est aussi une grande fierté pour nous de pouvoir produire dans l’Est de Montréal des médicaments de thérapie génique nécessaires pour traiter des patients du Québec, du Canada, et de partout dans le monde », ajoute-t-il.

 

Monsieur Lemieux tient également à remercier chaleureusement la Fondation Sandra et Alain Bouchard pour son généreux appui de 1,3 M$ et la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont puisqu’ensemble, ils ont contribué pour plus de 1,5 M$ à la réalisation de ce projet. « Depuis de nombreuses années, la Fondation de l’HMR a pris avec nous le virage de la médecine régénératrice. Grâce à ce soutien, l’HMR continue de repousser les limites des connaissances et des pratiques afin de sauver toujours plus de vies ", précise M. Lemieux.