Passer au contenu principal

Actualités

Le premier cours gradué en immunothérapie du cancer au Québec voit le jour grâce à des chercheurs du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Des chercheurs du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CR-HMR) faisant partie du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal, conjointement avec le Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l’Université de Montréal, ont créé le premier cours gradué en immunothérapie du cancer au Québec. Ce cours novateur permettra l’accélération du transfert de connaissance et la formation des chercheurs et de personnel hautement qualifiés qui oeuvrent en milieu académique ou pharmaceutique dans ce domaine en plein essor.

C’est en septembre dernier que les étudiants à la maîtrise et au doctorat de l’Université de Montréal avaient l’opportunité de s’inscrire à ce nouveau cours offert pour la première fois à la session de l'automne 2021. Au terme de ce cours, les étudiants et les professionnels de la santé auront acquis des connaissances de haut niveau dans le domaine de l’immunothérapie du cancer ainsi que sur les étapes du développement clinique de ces thérapies.

« La création de ce cours était absolument essentielle afin d’accélérer la formation des étudiants et étudiants-chercheurs dans ce domaine de haute pointe. L’expertise des chercheurs du CR-HMR en immunologie et en cancérologie étant reconnue internationalement, les étudiants pourront donc bénéficier des connaissances et des savoir-faire de leaders dans le domaine », mentionne Dre Sylvie Lesage, Ph. D., directrice scientifique du CR-HMR.

Le Dr Jacques Thibodeau, Ph. D., directeur du Département de microbiologie, infectiologie et immunologie abonde dans le même sens en ajoutant que ce nouveau cours gradué s’inscrit dans la volonté de faire du département un chef de file canadien en recherche en immunothérapie du cancer. « C’est un grand honneur pour l’Université de Montréal d’être le premier établissement d’enseignement à offrir ce cours au Québec.», ajoute-t-il.

Pour en savoir plus sur l’axe de recherche en immunologie et oncologie du CR-HMR