Passer au contenu principal

Pharmacologie oculaire expérimentale

Pharmacologie oculaire expérimentale

Pharmacologie oculaire expérimentale

Les néonatologistes font souvent face aux séquelles de la prématurité. Malgré que le taux de survie des prématurés ait augmenté depuis les deux dernières décennies, la morbidité surtout neurologique demeure élevée. Notre laboratoire étudie les mécanismes impliqués dans la pathogénèse, particulièrement de désordres neurodéveloppementaux (y compris la leucomalacie et l’hémorrhagie périventriculaire) ainsi que la rétinopathie du prématuré, la plus importante cause de cécité chez l'enfant. Compte tenu de l’importance de la microcirculation tant dans la genèse de ces pathologies (secondairement à sa dégénérescence) que dans la revascularisation tissulaire, l'accent est mis sur les mécanismes sous-jacents de ces processus. Nous nous concentrons sur les radicaux libres, les facteurs pro-inflammatoires ainsi que sur les nouveaux médiateurs de l’angiogénèse.

Nos travaux sur les problèmes de vision chez l’extrême prématuré nous a inspiré sur de potentielles avenues applicables à l’autre extrême de la vie, notamment le vieillissement. Nous nous concentrons depuis quelques années à mieux comprendre les mécanismes inflammatoires et les désordres lipidiques responsables de la forme sèche de la dégénérescence maculaire liée à l’âge.