Passer au contenu principal

Insuffisance rénale terminale et dialyse à domicile

Insuffisance rénale terminale et dialyse à domicile

La maladie rénale sévère touche un nombre important de Québécois qui, pour la majorité, doivent recevoir des traitements de dialyse. Chez ces patients, la dialyse à domicile est de plus en plus favorisée tant pour ses répercussions cliniques favorables que pour son efficacité économique. En général, les patients avec maladie rénale sévère sont amenés à vivre plusieurs périodes de transition durant leur suivi en dialyse. Ces périodes présentent un risque accru de complications, notamment chez les patients traités par dialyse à domicile.

Dre Nadeau-Fredette et son équipe s’intéressent à la morbidité et mortalité associées à l’hémodialyse à domicile, la dialyse péritonéale et aux périodes de transition, notamment par l’évaluation de bases de données nationales et internationales. De plus, elle et son équipe évaluent les changements de qualité de vie et de fragilité (frailty) et des autres résultats rapportés par les patients (patient-reported outcomes [PRO]) durant le continuum de l’insuffisance rénale terminale, et plus spécifiquement durant les périodes de transitions.

Subventions :

  • Fondation du rein
  • Fonds de Recherche du Québec - Santé