Passer au contenu principal

Immunorégulation

Immunorégulation

Immunorégulation

Intérêts de recherche

Notre objectif est de mieux comprendre les processus fondamentaux qui interfèrent et régulent la régénération des cellules T naïves CD4+ dans la lymphopénie humaine, afin d’améliorer leur rétablissement et d’augmenter ainsi l'efficacité de l’immunothérapie. En s'appuyant sur leur expertise clinique, nos chercheurs développent des modèles murins qui recréent les conditions humaines.

Nos études se concentrent principalement sur deux projets : la biologie et la thérapie de la déplétion des cellules, ainsi que l’immunobiologie et l’immunothérapie de la maladie de la greffe versus l’hôte.

Biologie et thérapie de la déplétion des cellules

Les objectifs spécifiques du projet I sont les suivants:

  1. Identifier comment le niveau élevé d’IL-7 observé pendant la lymphopénie peut altérer la capacité des cellules présentatrices d’antigènes (CPA) à soutenir le HPE des cellules CD4 naïves.
  2. Identifier les exigences différentielles du HPE des cellules non-régulatrices CD4+CD25- versus les cellules T régulatrices CD4+CD25+ en mettant l’emphase sur le rôle de l’IL-7 provenant des CPA dans ces deux populations.
  3. Identifier comment la thérapie à l'IL-7 peut permettre l’expansion des cellules T CD4 naïves.

lmmunobiologie et immunothérapie de la maladie de la greffe versus l’hôte

L'aspect translationnel clinique de notre travail se concentre notamment sur les patients transplantés. Ainsi, les objectifs du projet II visent spécifiquement la compréhension de l’immunobiologie du transplant allogénique et l’effet de la maladie de la greffe versus l’hôte sur la régénération et l’homéostasie des lymphocytes :

  1. Identifier comment la GVH affecte la capacité d'IL-7Ra + DC de soutenir HPE des CD4.
  2. Améliorer la reconstitution immunitaire pendant la GVH.

Nous souhaitons ainsi contribuer au développement d’IL-7 comme un stimulant du système immunitaire plus efficace que l'IL2 et de lui trouver un rôle dans l'immunothérapie du cancer tant chez des hôtes lymphopéniques que chez des hôtes ayant un taux normal de cellules T.