Passer au contenu principal

Actualités

Le CR-HMR, à l’avant-scène de la santé visuelle

Le Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CR-HMR) s’illustre une fois de plus sur la scène de la santé visuelle, tant au Québec qu’à l’international, grâce aux accomplissements du laboratoire de la docteure en anatomie May Griffith. Alors que May Griffith, elle-même, a tout récemment mis la main sur l’honorifique prix Carl Wilhelm von Zehender, une étudiante de son laboratoire, la finissante au doctorat Fiona Simpson, a reçu les honneurs de l’Université de Montréal.

Un prix international pour Dre Griffith

Les 22 et 23 avril derniers marquaient la quatrième tenue de la Baltic Sea Eye Conference, à Warnemünde-Rostock, en Allemagne. Pour l’occasion, des chercheurs de partout au monde étaient réunis autour d’une diversité de sujets sur la santé de la vision, dont la cornée, le glaucome, la rétine et les innovations ophtalmologiques.

Dans le cadre de cet événement international, l’honorifique prix Carl Wilhelm von Zehender a été décerné à Dre Griffith par le Département d’ophtalmologie de l'Université de Rostock. Portant le nom d’un pionnier de la microchirurgie ophtalmique, ce prix reconnaît le travail de la chercheuse sur le développement de la cornée biosynthétique favorisant la régénération du tissu cornéen comme alternative à la transplantation humaine par donneur.

Docteure Griffith se réjouit du travail de son équipe multinationale interdisciplinaire, laquelle est reconnue pour avoir réussi la première régénération au monde de la cornée humaine au moyen d’implants biosynthétiques au cours d’un essai clinique : « Il est gratifiant de voir le travail acharné et les luttes qui ont été nécessaires pour développer une technologie qui est passée du laboratoire à l'essai clinique, en particulier par mes pairs à l'échelle internationale, dans ce cas-ci de l'Allemagne », souligne-t-elle.

Fiona Simpson récompensée par l’Université de Montréal

Fiona Simpson, étudiante finissante au doctorat sous la supervision des Dres May Griffith et Marie-Claude Robert, a quant à elle reçu le Prix Reconnaissance de la meilleure thèse au doctorat en génie biomédical de l’Université de Montréal. Ce prix lui a été remis en reconnaissance à l’excellence de ses travaux de recherche sur de nouvelles façons de réduire le nombre de cornées de donneurs humains nécessaires pour traiter les patients atteints de cécité cornéenne.

« Il y a des millions de personnes dans le monde qui restent aveugles parce qu'elles n'ont pas accès aux services de transplantation d'organes pour la cornée. Les biomatériaux offrent de nouvelles alternatives à la greffe d'organes pour élargir l'accès à des traitements efficaces contre les maladies de la cornée. Je suis fière que la recherche translationnelle de notre groupe ait le potentiel d’offrir à des millions de personnes la possibilité de retrouver leur vision », nous explique-t-elle.

À toutes deux, nous adressons toutes nos félicitations pour ces récentes réussites!

Griffith Fiona Simpson